A propos

Apostazik n’eo ket ur gouel a-enep ar gredennourien, ar c’hredennourezed pe ar feiz, an holl ac’hanomp o deve ezhomm un tamm sakr. Un darvoud a-enep an Iliz evel sistem politikel moustrus hag argilus an hini eo. M’oc’h bet badezet pa oac’h bugel hep hoc’h asant, M’emaoc’h diwar Baolig, Ma hunvreit a-viskoazh en em dreuzwiskañ en ur seurez seksi pe ur sorserez, evañ vodka e piñsinoù, Ma kavit gwelloc’h lipat chaflutennoù eget ostivoù, M’ho peus ur bern-bern traoù da gofesa… pe c’hoant da danañ al leurenn zañs feminist-elektro-punk, Deuit da dremen dibenn-sizhun pask digatolikañ ar bed ganeomp e Konk-Kerne. Boued vejetarian pe get. Kampiñ digoust war al lec’h. Priz dieub.

Apostazik n’est pas une teuf contre les croyant-es ou la foi, on a toustes besoin de sacré. C’est bien un évènement contre l’Eglise en tant que système politique oppressif et rétrograde.
Si vous avez été baptisé-es enfant à l’insu de votre plein gré, Si vous avez le diable au corps, Si vous avez toujours rêvé de vous saper en nonne sexy ou en sorcière, de boire de la vodka dans des bénitiers, Si vous préférez lécher des chattes que des osties, Si vous avez des grosses grosses bêtises à confesser… ou juste envie d’enflammer le dance floor feministo-electro-punk, Venez passer le week-end pascal le moins catholique du monde avec nous à Concarneau-les-bigorneaux.
Bouffe végé ou non, Camping gratos sur place. Prix libres

Publicités